Post in social webs

A- A A+

Actualités

Une nouvelle organisation pour la jeunesse fait part de ses ambitions

jeudi 4 avril 2013 06:12 | jeudi 4 avril 2013 06:12 | Affichages : 1792 |

Au Centre culturel et scientifique de Russie à Bruxelles s’est tenue une conférence au sujet du dialogue interculturel dans la société moderne. Elle a été organisée par l’organisation internationale récemment créée et enregistrée en Belgique, « New Youth Policy ».


L’organisation dirigée par Mark Amirov (sur la photo) compte créer des conditions nécessaires pour la préparation et le perfectionnement du personnel administratif dans l’espace eurasiatique.

Crédit : Nikolaï Ramenskiï



« Dans le monde entier vivent des russophones. Ils se parlent, se réunissent et échangent leurs impressions, leurs problèmes et leur expérience sur comment les résoudre, explique à La Russie d’Aujourd’hui le directeur général de l’organisation et son représentant en Belgique, Mark Amirov. Notre mouvement s’est développé à partir d’un réseau de connaissances parmi les jeunes et pas seulement russes (ce n’est nullement un critère obligatoire), mais également parmi des jeunes issus de différents pays européens. »

Selon lui, « ce genre d’organisation aide, de manière plus efficace, à trouver une solution aux problèmes communs à nos pays et à partager notre expérience plus rapidement. »

« Le processus clé, à la base du développement de notre mouvement, est le dialogue qui a pour but d’amener toutes les parties à un avis commun et non à des débats incompatibles. Nous sommes profondément convaincus qu’une discussion posée est la base de toute démocratie et nous mettons en œuvre tous les efforts pour appliquer ce principe », explique M. Amirov.

Il explique que dans l’organisation qui travaille depuis un peu plus d’un an il y a des représentants de Belgique, Grande-Bretagne, Allemagne, Finlande, Suisse ainsi que d’autres pays européens et de Russie.

« Sur cette courte période, nous avons déjà réussi à participer à différents types de conférences, ainsi qu’à des séances au Parlement européen et à la Douma (chambre basse du Parlement) », fait-on remarquer.

Un autre principe sur lequel M. Amirov a insisté est « la mise en commun de l’expérience de spécialistes et professionnels dans différents domaines qui concernent les jeunes ». Selon lui, cela peut mener à des propositions de choix constructifs pour permettre la résolution de problèmes de l’époque actuelle.

L’organisation compte notamment dans ses objectifs la création des conditions nécessaires pour la préparation et le perfectionnement du personnel administratif dans l’espace eurasiatique, le soutien du développement de la coopération internationale dans des sphères comme la diplomatie, les projets éducatifs et scientifiques, l’étude de problèmes sociaux, la problématique de l’intégration et de la mondialisation et un espace eurasiatique sans visa.

Parmi les projets concrets, M. Amirov a nommé le projet d’une université eurasiatique internationale qui pourrait préparer « un personnel capable de résoudre sur le plan international, régional et local des problèmes qui touchent différentes confessions, nationalités et classes sur base d’une méthodologie unique de connaissance et de création. »

De plus, les militants de cette nouvelle organisation travaillent sur la conception d’un développement stable « grâce à la création d’un nouveau type d’urbanisation paysagère – un projet de développement de quartiers d’habitations construites sur peu d’étages et alliant le confort de la ville et l’intégration à la nature, appelé en Russie "Maloetajnaïa Rous" ».

26 mars, 2013 Nikolaï Ramenskiï

 

SOURCE: http://larussiedaujourdhui.fr/ps/2013/03/26/une_nouvelle_organisation_pour_la_jeunesse_fait_part_de_ses_ambitions_22701.html

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir